Ambassadeurs 19 Jours

Nous avons le plaisir de vous présenter nos Ambassadeurs 19 Jours, véritables héros des droits de l'enfant et acteurs majeurs dans la création d'une culture de prévention. 

Nous les remercions de leur soutien à la campagne 19 Jours d'Activisme, 1-19 novembre.

 

Du plus récent au plus ancien 

 

alex butchartDr. Alexander Butchart is the Prevention of Violence Coordinator in the Department of Violence and Injury Prevention and Disability at the World Health Organization (WHO) in Geneva, Switzerland. His responsibilities include coordinating the Global Campaign for Violence Prevention, the development of policy for the prevention of interpersonal violence, preparation of guidelines for the prevention of specific types of interpersonal violence, and the coordination of research into various aspects of interpersonal violence and its prevention. His postgraduate training includes a master's degree in clinical psychology and neuropsychology, and a doctoral degree for work examining the history and sociology of western medicine and public health in southern Africa. Prior to joining WHO he worked mainly in Southern and East Africa, where he was lead scientist in the South African Violence and Injury Surveillance Consortium, and in collaboration with the Uganda-based Injury Prevention Initiative for Africa participated in training violence and injury prevention workers from a number of African countries. He has been a visiting scientist at the Swedish Karolinska Institutet's Division of Social Medicine, and is a widely published social scientist. 

Website

World Health Organization, Prevention of Violence

http://www.who.int/violence_injury_prevention/violence/en/

  


 

jzermatten2Jean Zermatten, 64 ans, ancien président du Comité des droits de l'enfant de l'ONU, est le premier Suisse à avoir siégé en tant que membre du Comité. Ancien président et doyen du Tribunal des mineurs du Canton du Valais, et ancien président de l'Association Internationale des Magistrats de la Jeunesse et de la Famille (AIMJF), il s'est distingué par son engagement de longue date en faveur de l'amélioration de l'administration de la justice des mineurs en Suisse. A ce titre, il a reçu plusieurs distinctions pour son travail comme le prix 2009 de la Fondation Divisionnaire F.-K. Rünzi, ou le titre de Docteur honoris causa de l'Université de Fribourg. Depuis 1995, il est également le directeur fondateur de l'Institut International des droits de l'enfant (IDE) à Sion, une des rares institutions européennes à délivrer des diplômes de niveau Master en droits de l'enfant.

 

En savoir plus: http://www.childsrights.org/html/index.html 

 


 

photo 3-m. namegabe-19 days amb. 2012Murhabazi Namegabe, 48 ans, est un fervent Défenseur des Droits de l'Enfant, dont l'engagement en République Démocratique du Congo est maintenant reconnu au niveau international. C'est d'ailleurs à ce titre que lui a été décerné, en 2011, le Children's Rights Prize, Prix décerné par des enfants du monde entier aux personnes qu'ils considèrent comme des « Héros » des droits de l'enfant. En 1992, il a créé le Bureau pour le Volontariat au service de l'Enfance et de la Santé - BVES, ONG qui a initié des centres accueillant notamment des enfants anciennement associés à des groupes armés en République Démocratique du Congo. M. Namegabe s'est en effet particulièrement distingué pour sa lutte contre le recrutement et l'utilisation des enfants et pour son travail de négociations directes avec des groupes armés visant à assurer que ces derniers respectent les droits de l'enfant. Il a ainsi participé à de nombreuses visites au sein même des groupes armés, aidé des enfants réfugiés et anciens combattants à retrouver leurs familles ou encore favorisé le droit à l'éducation de ces enfants.

En savoir plus sur le BVES: http://www.bves-rdc.org/

 


 

image002

Betty Makoni, 38 ans, est une militante active pour la cause des femmes et une militante fervente des droits de l’enfant. Betty est devenue une icône et une des personnes les plus importantes en matière de prévention et de réhabilitation des enfants victimes d’abus au Zimbabwe et à travers le monde. En 2003, elle a reçu le Prix WWSF pour la créativité des femmes en milieu rural et est à présent, la fondatrice et directrice du Girl Child Network au Zimbabwe (GCN), ainsi que la Directrice Exécutive du Girl Child Network World Wide, une organisation qui s’est faite le héraut de la défense des droits des petites filles au Zimbabwe et à travers le monde. Betty est titulaire de deux Bachelor of Arts décernés à titre honorifique par l’Université du Zimbabwe. De 1999 à ce jour, Betty Makoni a réussi à mobiliser les ressources financières nécessaires à la construction de quatre « Girls Empowerment Villages  », initiative unique en son genre fournissant un refuge, des soins et un avenir à des jeunes filles victimes d’abus sexuels.

En savoir plus: http://muzvarebettymakoni.org